2017 : Faits saillants à la Chambre des communes

2017 : Faits saillants à la Chambre des communes

22 décembre 2017 10h58HE


Revivez certains moments parmi les plus mémorables et les périodes de questions ayant récolté la cote d’écoute la plus élevée à la Chambre des communes en 2017.

12 avril : Malala s’adresse au Parlement

Malala Yousafzaï, lauréate du prix Nobel de la paix et défenseure des droits des femmes et des filles, prononce un discours durant une séance conjointe de la Chambre et du Sénat après avoir reçu la citoyenneté canadienne honoraire.

 

29 mai : Nouveau chef de l’Opposition

Deux jours après avoir remporté la course à la direction du Parti conservateur, Andrew Scheer se lève pour la première fois à la période des questions en tant que chef de la loyale opposition de Sa Majesté.

 

6 juin : Processus de nomination

En mai, le gouvernement nomme Madeleine Meilleur, ancienne ministre de l’Ontario, candidate au poste de commissaire aux langues officielles du Canada.

Ses liens avec le Parti libéral et certaines réserves sur son impartialité dominent la période des questions.

En ce jour, J. Trudeau défend le « mécanisme de nomination indépendant qui repose sur le mérite » établi par son gouvernement. Cependant, le 7 juin, M. Meilleur retirerait elle-même sa candidature.

 

12 juin : Arnold Chan

En Septembre 2017, le député libéral Arnold Chan s’est éteint après une longue lutte contre le cancer. Trois mois avant cet événement, le député libéral Arnold Chan s’est adressé, une dernière fois, à la Chambre des communes pour livrer un vibrant plaidoyer en faveur d’une plus grande courtoisie dans la sphère politique.

 

18 octobre : Retour sur Gord Downie

Dans la foulée des questions sur les actifs du ministre des Finances Bill Morneau et sur son poste ministériel, les élus rendent hommage à Gord Downie, chanteur principal du groupe « The Tragically Hip », qui s’était éteint la veille après avoir perdu la lutte contre le cancer du cerveau.

 

6 novembre : « Paradise Papers »

À la suite de la divulgation des « Paradise Papers », Justin Trudeau est aux prises avec une avalanche de questions sur les connexions du chef du financement du Parti libéral Stephen Bronfman aux paradis fiscaux étrangers.

 

27 et 28 novembre : Le ministre des Finances

Les partis d’opposition ciblent le ministre des Finances Bill Morneau et un présumé conflit d’intérêts lié à ses actifs financiers personnels.

 

28 novembre : Des excuses officielles aux Canadiens de la communauté LGBTQ2

À la Chambre des communes, le premier ministre Justin Trudeau présente des excuses officielles, au nom du gouvernement fédéral, pour les mauvais traitements infligés aux Canadiens de la communauté LGBTQ2 dans le passé en raison de leur orientation sexuelle.

Le chef conservateur Andrew Scheer, le chef parlementaire néodémocrate Guy Caron, la députée bloquiste Monique Pauzé et la chef du Parti vert Elizabeth May répondent à la déclaration de M. Trudeau

 

30 novembre : Désignation d’un député

Le Règlement de la Chambre des communes est constitué de règles de procédure écrites pour régir ses travaux. Il donne au président le pouvoir de « maintenir l’ordre en désignant par son nom tout député qui n’a pas respecté l’autorité de la Présidence et, sans avoir à présenter de motion, en lui ordonnant de se retirer durant le reste de cette séance. »

Le pouvoir d’expulser un député de la Chambre pour la journée est rarement utilisé. Toutefois, en ce jour, le président de la Chambre des communes Geoff Regan « désigne par son nom » le député conservateur Blake Richards en ce sens : celui-ci chahutait le ministre des Finances Bill Morneau visé par de nouvelles questions sur ses actifs financiers personnels et un présumé conflit d’intérêts connexes.