REGARDEZ : Réactions à la politique culturelle et à la stratégie concernant Netflix

photo of centre block of Parliament Hill

REGARDEZ : Réactions à la politique culturelle et à la stratégie concernant Netflix

29 septembre 2017 15h47HE


Le 28 septembre 2017, dans un discours prononcé devant le Cub économique du Canada, à Ottawa, la ministre du Patrimoine Mélanie Joly dévoile « Canada créatif », la vision du gouvernement du Canada pour les industries culturelles et créatives canadiennes. Après son discours, la ministre répond aux questions des journalistes :

Lisez la déclaration de Peter Van Loan, le porte-parole de l’opposition en matière du Patrimoine :

« Nous sommes contents que le gouvernement ait choisi de suivre les conseils du Parti conservateur et de rejeter une taxe sur Netflix ou d’autres nouvelles taxes.  C’est un contraste par rapport à la majorité libérale du Comité du patrimoine, qui voulait de nouvelles taxes et un plus grand contrôle gouvernemental sur les médias.  Le Parti conservateur va continuer à défendre les Canadiens et les consommateurs.
 
« Les conservateurs pensent que la relation la plus importante dans le secteur culturel est celle qui existe entre les créateurs et leur public, et que ce n’est pas le rôle du gouvernement de s’ingérer dans cette relation ou de la perturber.
 
« Les musiciens, les écrivains, les acteurs, les réalisateurs et d’autres membres des industries culturelles et créatives continuent à remporter un succès grandissant sur le marché mondial.  Les Canadiens sont fiers des performeurs et des créateurs de notre pays.
 
« Les Canadiens montrent qu’ils ont des choses à dire au reste du monde, et de la musique à jouer que les gens du monde entier veulent écouter.  Nous devons continuer à permettre aux Canadiens du secteur culturel à prospérer et à réussir – pas seulement ici au pays, mais partout sur la planète.
 
« Dans l’ensemble, la nouvelle politique culturelle du gouvernement propose très peu de choses nouvelles.  Malgré des mois de battage publicitaire, la politique en place reste largement inchangée par rapport à ce qui existe depuis des années. »