Historique

history of CPAC / Historique

 

Créée par l’industrie de la câblodistribution en 1992, CPAC a vu le jour sous l’appellation « La Chaîne parlementaire par câble », un service expérimental dont le principal mandat était de retransmettre les délibérations de la Chambre des communes. En 1995, CPAC a obtenu une licence du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) à titre d’entreprise nationale de programmation, et le réseau fut rebaptisé La Chaîne d’affaires publiques par câble en 1996 à la lumière de sa programmation originale élargie consacrée aux affaires publiques.

1977 – Le Canada devient le premier pays au monde à télédiffuser en direct des débats parlementaires, diffusant en premier, la lecture du discours du Trône par la Reine Elizabeth II. Cliquez ici pour obtenir une perspective historique complète.

1979 – Le CRTC, l’agence fédérale chargée de réglementer et de surveiller tous les aspects du système canadien de radiodiffusion, accorde à la CBC/Société Radio-Canada une licence exclusive pour fournir le service.

1986 – Plusieurs membres de l’industrie canadienne de la télévision par câble proposent l’expansion de la Chaîne parlementaire pour inclure d’autres émissions d’affaires publiques.

1988 – Afin de mieux atteindre cet objectif, CBC/Radio-Canada et l’industrie de la câblodistribution conviennent ensemble de transformer la Chaîne parlementaire originale en Chaîne parlementaire canadienne (CPAC).

1990 – Le projet CPAC reçoit l’appui unanime de la Chambre des communes.

1991 – CBC/Radio-Canada annonce qu’elle cessera de financer la chaîne à la suite de compressions budgétaires. La Chambre des communes commence à payer elle-même la retransmission par satellite de ses délibérations. Le coût annuel facturé aux contribuables s’élève à deux millions de dollars.

Début 1992 – 27 câblodistributeurs canadiens forment un consortium en vue de distribuer ce service, permettant ainsi à de millions de ménages câblés canadiens de continuer à accéder à la retransmission des délibérations du Parlement sans que les contribuables et les abonnés n’aient à débourser quoi que ce soit.

1992 – Le consortium, désormais appelé la Chaîne parlementaire par câble (CPAC) prend en charge l’exploitation de la chaîne.

Septembre 1993 – À la suite de la demande de CPAC, le CRTC lui accorde, à titre expérimental, une licence de radiodiffusion de courte durée, donnant à la chaîne la souplesse nécessaire pour évoluer davantage en tant que tribune d’émissions d’affaires publiques.

20 janvier 1995 – CPAC obtient le renouvellement de sa licence de radiodiffusion pour sept ans, à compter du 1er septembre 1995. En vertu de son entente avec le président de la Chambre des communes, CPAC retransmet en direct les débats de la Chambre et elle en rediffuse les faits saillants chaque jour. Le reste de l’horaire quotidien est constitué de conférences, discours et débats provenant des assemblées législatives provinciales.

1er octobre 1996 – CPAC lance une nouvelle saison, une nouvelle image et un nouveau nom – LA CHAÎNE D’AFFAIRES PUBLIQUES PAR CÂBLE – pour refléter sa couverture accrue en matière d’affaires publiques qui représente 30 heures par semaine de programmation originale de CPAC, et 46 heures par semaine de couverture longue durée des délibérations de comités de la Chambre des communes et du Sénat, d’audiences publiques, de conférences et d’événements spéciaux.

19 novembre 2002 – Le CRTC renouvelle la licence de radiodiffusion de CPAC pour une durée de sept ans et fait d’elle une chaîne que la plupart des câblodistributeurs et fournisseurs de services par satellite doivent obligatoirement offrir dans les deux langues officielles.

23 octobre 2005 – CPAC est rebaptisée La télé politique. Jour et nuit, et lance une nouvelle image en ondes rafraîchie reflétant sa nouvelle attitude.

8 août 2013 – Le CRTC renouvelle la licence de radiodiffusion de CPAC pour cinq ans  permettant ainsi aux Canadiens de continuer à accéder au processus démocratique de leur pays.

 

Faits et chiffres

  • CPAC est le seul réseau national bilingue au Canada qui diffuse 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, une programmation consacrée entièrement aux affaires parlementaires, politiques et publiques.
  • 90+ % de la programmation de CPAC est canadienne.
  • Exploitée en tant qu’entreprise sans but lucratif, CPAC est un service de programmation sans publicité.
  • CPAC ne reçoit aucun financement du gouvernement et elle n’est affiliée à aucun ministère ni agence gouvernementale.
  • CPAC est le seul diffuseur à offrir aux Canadiens une couverture ininterrompue et en direct des délibérations de la Chambre des communes lorsqu’elle siège.
  • CPAC compte 60 employés à temps plein en poste à Ottawa en plus d’une grande équipe de collaborateurs pigistes dans tout le pays.
  • Le signal de CPAC émane du centre de radiotélévision à Ottawa, et les émissions sont diffusées à travers le pays par signal numérique comprimé sur le transpondeur T5, Bande Ku du satellite Anik F1R.
  • CPAC webdiffuse ses émissions en direct sur le présent site Web.