Des survivants de la thalidomide accusent le ministre Kent Hehr d’insensibilité

À la une

Des survivants de la thalidomide accusent le ministre Kent Hehr d’insensibilité

Le 5 décembre 2017, des membres du Comité de travail des survivants de la thalidomide, Fiona Sampson, Mary Ryder, Lee Ann Dalling et Alexandra Niblock, tiennent un point de presse à Ottawa. Elles demandent au gouvernement fédéral d’apporter un appui financier accru, puis elles accusent le ministre des Personnes handicapées Kent Hehr d’avoir fait des commentaires inappropriés lors d’une rencontre sur l’indemnisation des survivants le mois d’octobre dernier.

La thalidomide était prescrite durant la fin des années 1950 et le début des années 1060 pour traiter la nausée chez les femmes enceintes. Ce médicament a causé des anomalies congénitales, dont les difformités physiques et l’irrégularité du rythme cardiaque. (Aucune interprétation simultanée)