Renégocier l’ALENA – Documents vidéo

Renégocier l’ALENA – Documents vidéo

13 octobre 2017 14h37HE

Le 12 octobre, le premier ministre Justin Trudeau et le président du Mexique, Enrique Peña Nieto, tiennent un point de presse commun, à Mexico :

Le 11 octobre, le premier ministre Justin Trudeau et le président des États-Unis Donald Trump s’adressent aux journalistes avant d’entamer leur réunion bilatérale à la Maison-Blanche. (aucune interprétation simultanée)

Trudeau s’adresse à des journalistes à l’ambassade du Canada à Washington :

Les porte-parole conservateurs Erin O’Toole (Affaires étrangères) et Luc Berthold (Agriculture) commentent les discussions en vue de la renégociation de l’ALENA :


La ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland, le secrétaire à l’Économie du Mexique, Ildefonso Guajardo Villarreal, et l’ambassadeur Robert E. Lighthizer, représentant au Commerce des États-Unis, s’adressent aux journalistes à l’issue du troisième cycle des négociations en vue de la modernisation de l’ALENA. Plus tard, Mme Freeland répond aux questions des journalistes (27 septembre) :


À Mexico, à l’issue des deuxièmes pourparlers sur l’ALÉNA, la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland s’adresse aux journalistes. Elle est accompagnée de ses homologues américain et mexicain. (5 septembre)


Le 16 août, les présidents de la Fédération canadienne de l’agriculture, Ron Bonnett, de l’American Farm Bureau Federation, Zippy Duvall, et du Consejo Nacional Agropecuario (Mexique), Bosco de la Vega Valladolid, se présentent au National Press Club (Washington), le premier jour de la renégociation de l’ALENA, pour commenter les pourparlers et indiquer leurs attentes à l’égard de ce processus.


Le 14 août, la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, aborde les priorités des intervenants canadiens ayant un intérêt dans le commerce bilatéral ou trilatéral en Amérique du Nord.

À l’issue de cette comparution, elle s’est adressée aux journalistes. Certains membres conservateurs et néo-démocrates du Comité l’accompagnaient.


Le 25 juillet 2017, le premier ministre Justin Trudeau commente des informations selon lesquelles le Canada pourrait abandonner la renégociation de l’ALENA si elle compromet le mécanisme de règlement des différends :

Le 14 juillet 2017, M. Trudeau s’active auprès de plusieurs gouverneurs d’États américains pour leur rappeler les avantages de l’ALENA :

Ces derniers mois, M. Trudeau a été interrogé à plusieurs reprises au sujet du plan de négociation du Canada. Déclarations faites à la mi-juin 2017, durant la période des questions, à la Chambre des communes :

En mai 2017, la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland répond à l’avis déposé au Congrès par l’administration américaine précisant son intention de renégocier l’ALENA :

Entretien entre M. Trudeau et le président américain Donald Trump, en mai 2017, au sommet du G7, en Italie (aucune interprétation simultanée) :

En avril 2017, M. Trump se dit prêt à entreprendre les démarches nécessaires pour retirer les États-Unis d’Amérique de l’ALENA. Cependant, il accepte de négocier après avoir parlé à M. Trudeau et au président du Mexique Enrique Peña Nieto. M. Trudeau réagit le lendemain, en Saskatchewan:

En avril 2017, M. Trudeau s’engage à défendre le système de gestion de l’offre dans le cadre de toute renégociation de l’ALENA :

En juin 1999, à Montréal, l’ancien président des États-Unis George H.W. Bush revient sur les négociations de l’ALENA :

En 2002, messieurs Bush et Mulroney ainsi que l’ancien président du Mexique Carlos Salinas soulignent le 10e anniversaire de cet accord :