Le PM de la N.-É. se prononce sur l’avenir de la papetière Northern Pulp

À la une

Le PM de la N.-É. se prononce sur l’avenir de la papetière Northern Pulp

Devant les journalistes à Halifax, le premier ministre de la Nouvelle-Écosse Stephen McNeil annonce qu’il n’amendera pas la loi provinciale sur Boat Harbour (« Boat Harbour Act »), adoptée en 2015. Celle-ci exige que la papetière Northern Pulp cesse de déverser les eaux usées dans les étangs situés près d’une communauté autochtone d’ici le 31 janvier 2020. Le premier ministre ajoute la mise sur pied d’un fonds de transition de 50 millions de dollars destiné aux travailleurs du secteur forestier de la province visés par cette décision.

Les propriétaires de Northern Pulp menacent de fermer l’usine à moins que la province leur accorde un nouveau délai. Plus de 300 personnes sont employées par la papetière, qui appuie plus de 2 000 autres emplois dans le secteur forestier. L’entreprise a proposé de construire des installations de traitement d’eaux usées qui remplaceraient l’usine de traitement des effluents de Boat Harbour. (20 décembre 2019) (Aucune interprétation simultanée)