John Turner

Beyond Politics

John Turner

Date de diffusion originale : Juillet 2013

John Turner a été le 17e premier ministre du Canada du 30 juin au 17 septembre 1984.

Né en Angleterre, M. Turner arrive au Canada à l’âge de trois ans après que sa mère, Phyllis Ross, originaire de Rossland, en Colombie-Britannique, soit devenue veuve suite au décès prématuré de son mari atteint du paludisme et à cause de on incapacité à trouver un emploi à Londres à l’époque de la grande dépression des années 1930. C’était une femme remarquable à tous points de vue. Économiste et fonctionnaire, elle a été la première femme à occuper le poste de chancelier de l’Université de la Colombie-Britannique.

M. Turner est scolarisé dans plusieurs écoles privées à Ottawa, obtient un baccalauréat ès arts de UBC puis une maîtrise à l’université d’Oxford, et fait des études de troisième cycle à la Sorbonne. Il est élu pour la première fois en 1962, dans la circonscription de St-Laurent–St-Georges, située au centre-ville de Montréal. En 1965, il entre au Cabinet du premier ministre Lester Pearson comme ministre sans portefeuille.

Après l’élection de Pierre Elliott Trudeau en tant que chef en 1968, M. Turner est nommé ministre de la Justice et, plus tard, ministre des Finances. C’est à ce titre qu’il vit son plus grand défi politique : un conflit au sujet du contrôle des salaires et des prix qui provoque son départ. Pendant les neufs prochaines années, il mène une brillante et lucrative carrière d’avocat sur Bay Street.

De retour en politique suite à la démission de M. Trudeau et séduit par la perspective de devenir chef, Turner présente sa candidature au Parti libéral. Il bat Jean Chrétien au deuxième tour pour devenir le 17e Premier ministre du Canada, et ce, sans détenir de siège ni à la Chambre des communes ni au Sénat.

Moins de trois mois après, il subit une cuisante défaite lors d’une élection qui réduit à quarante le nombre de sièges détenus par le Parti libéral aux Communes. Quatre ans plus tard, les libéraux perdent de nouveau. En dépit d’avoir aidé le parti à doubler sa députation pour la faire passer à 83 sièges, M. Turner ne peut plus occuper sa fonction de chef. Il démissionne tout en continuant à siéger comme député de Vancouver Quadra jusqu’en 1993.

Il retourne ensuite dans le secteur privé et n’a pris sa retraite que récemment du cabinet d’avocats Miller Thomson. M. Turner raconte à Catherine Clark la vie qu’il mène depuis son départ de la scène politique.

Un mot sur...

Catherine Clark

Catherine Clark

Née à Ottawa dans le milieu politique, Catherine Clark est bien connue du public. À titre d’animatrice et fondatrice de Beyond Politics, une émission hebdomadaire de CPAC, Catherine s’entretient avec des parlementaires, des premiers ministres provinciaux et d’autres personnes influentes pour révéler la dimension humaine de la vie publique. Catherine est aussi une conférencière et maîtresse de cérémonies très sollicitée qui écrit la chronique « Giving Back », publiée dans Ottawa at Home Magazine, présentant les portraits de gens qui améliorent la vie de leurs concitoyens.