J. Trudeau présente des excuses pour le refoulement des réfugiés juifs, en 1939

Délibérations de la Chambre des communes

J. Trudeau présente des excuses pour le refoulement des réfugiés juifs, en 1939

Au nom du gouvernement fédéral, le premier ministre Justin Trudeau présente des excuses officielles, à la Chambre des communes, pour avoir refusé l’entrée à un bateau rempli de passagers judéo-allemands en 1939. Le paquebot MS Saint-Louis transportait près de 1 000 passagers, dont 907 étaient des juifs fuyant la persécution des nazis. Les passagers se sont vu refuser l’entrée au Cuba, aux États-Unis et encore au Canada, en raison de notre politique d’immigration discriminatoire, qui pouvait se résumer par le slogan « un, c’est encore trop ». Le navire a donc été obligé de retourner en Europe, où 254 de ses passagers ont été assassinés dans les camps de concentration.

Le chef conservateur Andrew Scheer, le chef parlementaire néodémocrate Guy Caron, le chef intérimaire du Bloc Québécois Mario Beaulieu et la chef du Parti vert Elizabeth May répondent à la déclaration de M. Trudeau. (7 novembre 2018)