La confiance envers le gouv. et la controverse à l’Univ. d’Ottawa – 22 oct. 2020

La confiance envers le gouv. et la controverse à l’Univ. d’Ottawa – 22 oct. 2020

La confiance envers le gouv. et la controverse à l’Univ. d’Ottawa – 22 oct. 2020

Mêlées de presse, conférences de presse, comités, conférences; les faits saillants quotidiens en politique canadienne :

Le chef du Parti conservateur Erin O’Toole discute de la motion de son parti déposée lors de la journée de l’Opposition. Celle-ci demande à la Chambre des communes de charger le Comité permanent de la santé de procéder à l’étude de la réponse gouvernementale à la pandémie de COVID-19. Le chef conservateur est accompagné de ses collègues Candice Bergen, chef adjointe de l’Opposition officielle, et de Michelle Rempel Garner, porte-parole du Parti responsable de la Santé. La motion de M. Rempel Garner visait à exiger du gouvernement fédéral les documents liés à cette pandémie. Lors d’une réunion du Comité de la Santé, le 9 octobre, cette députée a déposé cette proposition.

Le chef du NPD Jagmeet Singh s’adresse aux journalistes au sujet de la motion des Conservateurs sur la création d’un comité spécial anticorruption. Ce comité serait chargé des multiples enquêtes parlementaires sur la controverse entourant l’organisme caritatif UNIS et il devrait également examiner tout éventuel conflit d’intérêts.

Le chef du NPD Jagmeet Singh s’adresse aux journalistes concernant la motion du Parti conservateur demandant au Comité de la santé de la Chambre des communes de procéder à une étude de grande envergure de la réponse gouvernementale à la COVID-19.

La ministre de la Santé Patty Hajdu s’adresse aux journalistes concernant la motion de l’opposition conservatrice. La ministre de la Santé est interrogée, entre autres, sur le projet pilote conjoint intervenu entre les gouvernements fédéral et albertain visant à offrir des tests de dépistage de la COVID-19 aux aéroports et aux passages frontaliers.

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, se prononce sur la manière dont l’Université d’Ottawa a traité un incident durant lequel une enseignante a utilisé un mot insultant envers les Noirs dans le cadre de son cours. Cet incident et la réaction de l’université suscitent toute une polémique concernant l’imposition de limites à la liberté universitaire compte tenu de la nécessité de s’attaquer au racisme.

Le député du NPD Matthew Green répond aux questions sur la controverse liée au « mot en n » à l’Université d’Ottawa.