Affaire UNIS et représenter le proj. de loi de Rona Ambrose – 19 octobre 2020

Affaire UNIS et représenter le proj. de loi de Rona Ambrose – 19 octobre 2020

Affaire UNIS et représenter le proj. de loi de Rona Ambrose – 19 octobre 2020

Mêlées de presse, conférences de presse, comités, conférences; les faits saillants quotidiens en politique canadienne :

Les porte-parole conservateurs Michael Barrett (éthique) et Pierre Poilievre (finances), et le porte-parole néo-démocrate en matière d’Éthique, Charlie Angus, commentent les efforts qu’ils déploient pour relancer les enquêtes au sujet de l’entente, maintenant annulée, que le gouvernement avait conclue avec l’organisme UNIS. Le leader du gouvernement à la Chambre des communes Pablo Rodriguez réagit aux efforts déployés par les partis d’opposition pour relancer les enquêtes au sujet de l’entente.

Les ministres fédéraux David Lametti (Justice) et Maryam Monsef (Femmes et Égalité des genres) discutent du projet de loi C-3, une mesure législative exigeant que tous les juges du pays suivent une formation sur le droit relatif aux agressions sexuelles. Les députés doivent voter le projet de loi C-3 à l’étape de la deuxième lecture plus tard dans la journée. En février 2017, l’ancienne chef intérimaire conservatrice Rona Ambrose avait présenté le projet de loi d’initiative parlementaire C-337, qui aurait rendu une telle formation obligatoire pour les futurs juges fédéraux. Trois ans plus tard, soit le 4 février 2020, le gouvernement libéral a repris son projet et il l’a déposé sous le no C-5. Le 25 septembre 2020, après la prorogation du Parlement, le projet de loi identique à celui de février a été redéposé.