L’histoire du vote – Le droit de vote des femmes

Moments marquants

L’histoire du vote – Le droit de vote des femmes

Ce documentaire de la série Moments marquants nous fait découvrir les initiatives qui ont permis aux femmes d’obtenir le droit de vote.
Après la création de la Confédération en 1867, la loi ne permettait pas aux femmes de voter. Nellie McClung est l’une des plus importantes dirigeantes du mouvement féministe au Canada. En 1914, devant une salle comble à Winnipeg, elle présente une pièce satirique dans laquelle les rôles des hommes et des femmes sont inversés. La pièce reçoit un accueil très favorable de la part des médias. Son succès permet de consolider les appuis à la cause des femmes. En 1916, le Manitoba devient la première province à accorder le droit de vote aux femmes. En 1917, les infirmières militaires en mission à l’étranger sont parmi les premières femmes à voter lors d’une élection fédérale canadienne.
Deux lois militaires adoptées durant la Première Guerre mondiale ont profité par inadvertance aux femmes. Ces mesures législatives constituaient une initiative transparente visant à accroître le nombre d’électeurs en faveur du gouvernement Borden. Le droit de vote est accordé au personnel militaire, y compris les infirmières militaires et les citoyennes âgées de plus de 21 ans qui sont l’épouse, la veuve, la mère, la soeur ou la fille d’une personne servant en uniforme. Le 24 mai 1918, le droit de vote est donné à la majorité des femmes canadiennes. En sont toutefois exclus les immigrantes d’origine asiatique et leurs descendants, les membres de certains groupes religieux, les Inuit et les peuples autochtones. Ce n’est qu’en 1960 que toutes les femmes âgées de plus de 18 ans obtiennent le droit de vote.