Gouv. du Québec : retrait de Bombardier de l’aviation commerciale

À la une

Gouv. du Québec : retrait de Bombardier de l’aviation commerciale

Devant des journalistes à Québec, le premier ministre québécois François Legault commente la décision de Bombardier de se retirer du secteur de l’aviation commerciale. L’entreprise montréalaise a vendu sa participation résiduelle dans le programme d’avion commercial A220 à la société Airbus SE et au gouvernement du Québec. Airbus détient désormais 75 % de ce programme, alors que la participation du gouvernement du Québec augmente pour passer à 25 %. Bombardier recevra un montant de 591 millions de dollars américains d’Airbus. Cette entente s’inscrit dans le cadre des efforts de réduction de la dette colossale de Bombardier. La compagnie québécoise vendrait aussi sa division ferroviaire à une entreprise française. (13 février 2020) (aucune interprétation simultanée)