Débat d’urgence sur les suppressions de programmes à l’Université Laurentienne

Délibérations de la Chambre des communes

Débat d’urgence sur les suppressions de programmes à l’Université Laurentienne

À la suite d’une demande par Charlie Angus, député du NPD de la circonscription de Timmins–James Bay, en Ontario, les membres du Parlement tiennent un débat d’urgence sur les suppressions de programmes et de postes d’enseignant à l’Université Laurentienne. L’institution ontarienne de Sudbury éliminera 58 programmes de premier cycle et 11 programmes de deuxième cycle, ainsi qu’environ 110 postes d’enseignants dans le cadre d’une restructuration en insolvabilité. Au nombre des programmes, 34 sont donnés en anglais et 24, en français. Le 1er février 2021, l’université avait annoncé qu’elle entamait une procédure de restructuration sous supervision judiciaire en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC). La Laurentienne est la seule institution publique dont le mandat est d’appuyer les collectivités francophones, autochtones et ouvrières ainsi que de leur fournir l’accès aux études postsecondaires. (14 avril 2021)